Eco-taxe, difficile de ne pas être agacé...

Publié le 30 Octobre 2013

Voilà qu’on en parle depuis 2007 (Grenelle de l’Environnement), la loi a été votée à l’unanimité en 2009, cette taxe existe depuis 2005 en Allemagne, dans tout le Bénélux , dans les Pays Scandinaves, la Bulgarie, la Hongrie. C’est devenu une obligation en raison d’une loi européenne (directive) qui nécessairement, a été votée par les chefs d’Etat. Tout ceci est dans l’agenda depuis des années et on se réveille maintenant...

Comment une région entière n’a-elle pas su anticiper quelque chose qui est dans le tuyaux depuis si longtemps et qui d’une manière générale, est dans l’ordre des choses ? Taxer la pollution pour éviter à la collectivité de devoir prendre en charge les conséquences de ces pollutions.

Depuis 30 ans, le système routier breton est pris en charge pas la Collectivité quand d’autres n’ont pas d’autres choix que de passer par les péages. Alors, qu’est-ce qui cloche vraiment ? L’éco-taxe ou le modèle économique de l’agriculture bretonne ?

Toutes les études le montrent maintenant que, réduire le transport, c’est préserver la santé des personnes et augmenter l’espérance de vie ; oui, mais voilà, il y a le court terme...

Un peu d’anticipation, de pédagogie et d’imagination de part et d’autre éviterait le traditionnel psychodrame franco français et surtout, permettrait à la société française d’aller de l’avant, de préparer son avenir qui de toute façon passera par moins d’énergie, moins de matières premières et moins de pollution.

Repost 0
Commenter cet article

Lamy Claire 05/11/2013 15:42

Trés bon les arguments sur l'éco-taxe et les bretons: je vais en Bretagne à la fin du mois et je vais m'en resservir! merci