2+2, ça peut aussi faire... 5, voir plus! Si la planète s'en mêle....

Publié le 11 Décembre 2013

Une étude parue récemment (voir note en bas de page) révèle que plus la politique environnementale d'une entreprise est importante, plus sa performance économique est bonne. Les chercheuses annoncent même une moyenne de +16%...
Et là, il ne s'agit pas de comptabiliser les économies d'énergie ou de matière première, ou de faire l'inventaire du supplément de valeur créée sur de nouveaux marchés ; on parle ici de l'amélioration de la productivité des employés.
En fait, l'acquisition de labels de performance écologique ou sociale, le respect de normes environnementales type ISO 14001 ou tout autre démarche témoignant de l'implication sociétale de l'entreprise, produit au sein de l'entreprise, des comportements générateurs de productivité ; un fort sentiment d'appartenance, des relations plus fluides, le partage des connaissances et l'émergence d'idées innovantes en sont les lignes fortes.
Ces comportements sont directement liés au fait de se sentir utile et d'agir pour des choses qui ont du sens.
On le dira jamais assez ; toutes les enquêtes montrent que si une grande majorité des personnes interrogées font part de leur défiance envers les "institutions" (Organisations politiques ou religieuses, grandes entreprises, etc.), elles font aussi part de leur besoin de donner du sens à leur mode de consommation, à leur activités professionnelles ou de loisirs.
Une personne sur deux souhaite "mieux" consommer : des objets plus durables, d'origine locale, bon pour la santé, à faible empreinte écologique, etc.
Ces consommateurs citoyens sont aussi des producteurs. Il n'est donc en rien surprenant que leur besoin de congruence les amène à vouloir produire ce qu'ils souhaitent consommer.
N'importe quel responsable au fait des pratiques managériales efficaces sait qu'une équipe gagnante se distingue par la force des liens qui lient les membres de l'équipe et la nature de l'objectif qu'ils ont en commun.
Créer du lien, donner du sens... C'est ainsi que 2+2 peuvent faire selon les cas, 3 ou 5... voir plus !
Dans l'entreprise, les politiques de développement durable sont triplement gagnantes : économiquement, socialement et écologiquement ; alors, pourquoi s'en priver?
C'est la planète et les générations futures qui diront : "merci !"

Note : Conclusions d'une étude de la chaire Performance des organisations de l'université Dauphine, menée par Magali Delmas, économiste de l'environnement à l'Institut de l'Environnement de UCLA et Sanja Pekovic, chercheur au sein de l'Université Paris-Dauphine, auprès d'un échantillon de 4 929 salariés français.

Repost 0
Commenter cet article