Échec de la campagne de forages au large de la Guyane : "des petits trous, encore des petits trous".... Et si on levait la tête?

Publié le 21 Novembre 2013

La campagne de forages au large de la Guyane s'est terminée sur un échec le pétrolier Shell; 5 trous au fond de l'océans pour rien. Coût de l'opération 500 millions de dollars. 100 millions le trou...
"Il faut être patient" nous dit Shell, "En mer du Nord, il a fallu une vingtaine de forages avant d’avoir une découverte commerciale ». Ça fait des sous tout ça.
On peut juste se poser les questions suivantes:
Fallait-il tout ce psychodrame de l'été dernier qui s'est soldé par l'exfiltration de Mme BRICK du ministère de l'environnement vers celui des affaires européennes sous la pression des lobbies du pétrole ?
20 forages à 100 millions le forage, ça fait pas moins de 2 milliards de dollars... Ne serait-il pas plus judicieux de les investir dans une technologie comme le solaire par exemple dont les risques de nuisances sont nuls et les réserves actuellement accessibles 400 fois supérieurs aux besoins actuels de l'humanité ?
Et qu'on ne dise pas que ce n'est pas au point ! Les ruptures technologiques qui s'annoncent ne laissent aucun doute sur leurs futurs succès.
Qu'en était-il du chemin de fer face à la traction animale dans les années 1840 ? De l'électricité face au charbon dans les années 1860? Du nucléaire face à l'hydraulique dans les années 1950?
Investir des milliards de dollars au large d'un continent dont tout le monde s'accorde pour dire qu'il recèle les plus grandes réserves de biodiversité de la planète ne semble pas être l'alpha et l'oméga de la sagesse ; souvenons-nous de Deep Water Horizon dans le golfe du Mexique !....
La tendance est indiscutable ; elle est factuelle : les énergies "fossiles" sont de plus plus rares et de plus en plus chères ; les énergies renouvelables sont de moins en moins chères et de plus en plus abondantes au fur et à mesure des avancées technologiques.
N'importe quel " bon père de famille" saurait intuitivement où investir ses économies ; alors pourquoi s'obstiner?

Repost 0
Commenter cet article