La capacité des renouvelables ne cesse de s'accroitre dans le monde.

Publié le 19 Juin 2013

Selon le « Renewables 2013 Global Status Report» et le « Global Trends in RenewableEnergy Investment 2013 » (Tendances Mondiales de l'Investissement dans les Energies Renouvelables), la demande globale pour les énergies renouvelables n'a cessé d'augmenter en 2011 et en 2012.
Elles représentent désormais 19% de la consommation finale d'énergies mondiale, contre 2,8 % pour l'énergie nucléaire et 78,2% pour les combustibles fossiles.
Si les investissements ont légèrement diminué en 2012 (de près de 10%), 2012 reste cependant la seconde plus importante année en ce qui concerne le volume des investissements dans le secteur (244 milliards de dollars).
Les pays en développement, avec 112 milliards de dollars font presque jeu égal avec les 132 milliards investis dans les pays développés ; Il suffit de se souvenir qu'en 2007, les économies développées investissaient 2,5 fois plus dans le renouvelable que les pays en développement pour mesurer le chemin parcouru.
Le leader mondial reste majoritairement la Chine, dans les technologies solaires.
L'année 2012 marque également un record avec 0,115 GW de nouvelle capacité installée. ; soit une croissance de 8,5% sur l'année précédente ; ce qui porte à 1 470 GW, la capacité renouvelable totale au niveau mondiale.
Au final, l'énergie hydraulique reste la première énergie renouvelable avec 990 GW, puis vient l'énergie solaire (357,5 GW dont 100 GW de photovoltaïque), l'énergie issue de la biomasse (350 GWh) et l'éolien (283 GW).
Pour se donner un élément de comparaison franco français, au 9 mai 2012, la puissance électrique installée du parc nucléaire mondial s’élevait à plus de 370 GW dont près de 56% de cette capacité se répartissaient entre les Etats-Unis, la France et le Japon.
Sur le front de l'emploi, on estime à 5,7 millions de personnes travaillant, directement ou indirectement, dans ce secteur.
Le développement des énergies renouvelables s'accélère à travers l'Asie, l'Amérique Latine, le Moyen Orient et l'Afrique avec de nouveaux investissements dans tous les types de technologies. En Chine, la production d'électricité éolienne a augmenté plus rapidement que celle provenant du charbon, et a dépassé l'électricité nucléaire pour la première fois.
Si l'on prend un peu de hauteur en sortant du prisme français, force est de constater que, comme pour le reste, désormais, la croissance se fait ailleurs...

Repost 0
Commenter cet article